fr en

A la une

L'Edito de Jean-Pierre Favennec
 16 mai 2017

Grand succès pour le 15ème Salon International de l’Énergie et du Pétrole en Afrique, les 10 et 11 mai derniers

Les 10 et 11 Mai 2017, le 15ème  Salon international de l’Energie et du Pétrole en Afrique (SEPIA) a rassemblé plus de 200 acteurs du monde de l’énergie à Dakar, pouvoirs publics, entreprises et monde académique, avec comme agenda, le nouveau mix énergétique en Afrique dans le contexte porteur des nouvelles découvertes pétrolières et gazières à l’Est et Ouest de l’Afrique.

Organisé par l’ASDEA (Association Sénégalaise pour le Développement de l’Energie en Afrique, avec le concours de l’ADEA, le SIEPA 2017 a été officiellement ouvert par le représentant du Ministère de l’énergie et des énergies renouvelables du Sénégal.

Alors que les découvertes significatives de pétrole et de gaz se succèdent dans l’Ouest africain, et que les premiers barils de production pourraient voir le jour dès 2021, un fort climat de d’optimisme prédomine actuellement au Sénégal et sur l’Afrique de l’Ouest.

Avec des nouvelles positives concernant les découvertes d’hydrocarbures et l’arrivée de plusieurs grands acteurs du pétrole et du gaz, le paysage énergétique s’est transformé.

La présence désormais confirmée de grands voire très grandes réserves gazières et pétrolières suscite un effet domino d’espoirsur l’ensemble de l’économie du Sénégal, au premier rang des pays intéressés, aux côtés de la Mauritanie et au Sud de la Guinée-Bissau.

Au-délà des découvertes de pétrole et de gaz, c’est le développement du pays entier qui gagne en marges de manœuvre, au moment précis où le Sénégal développe à marche rapide l’ensemble des filières énergétiques avec pour objectif le déploiement d’une offre diversifiée d’énergies performantes qui sous-tendront le développement du pays au travers notamment du Plan Sénégal Emergent.

Le Sommet a permis aussi de faire le point sur l’impressionnant développement du secteur électrique et sur le Plan Yassal et sur les perspectives ouvertes par les énergies renouvelables

En résumé deux journées denses et passionnantes, riches en débats et en échanges

En route vers le 16ème SIEPA, les 8 et 9 Mai 2018

Jean-Pierre Favennec
Président
Association pour
le Développement
de l'Énergie en Afrique

Etude

L'Énergie en Afrique à l'horizon 2050

Etude de l'ADEA réalisée avec le soutien de l'institut de la Francophonie pour le dévevoppement durable

Lire l'étude

Point de vue
 19 févr. 2016

Jean-Pierre Favennec sur Radio Algérie International : "L’accord de Doha, un pas positif pour le marché pétrolier"

 Ecouter l'interview

Communiqué de presse
 25 sept. 2015

A 66 jours de la COP21, l’Association pour le Développement de l’Energie en Afrique (ADEA) publie, "l’Energie en Afrique à l’horizon 2050".

Interview
 1 mai 2015

Jean-Pierre Favennec, président de l'ADEA : «Il ne faut pas être naïf, les besoins sont tels qu’il va falloir recourir à toutes les sources disponibles»

Evènements

Conférence

Siepa 2017

Salon International de l'Énergie et du Pétrole en Afrique

SOMMET & EXPOSITION

Dakar - Sénégal - mercredi 10 & jeudi 11 mai 2017

Téléchargez le compte rendu

Think-Tank
du 2 nov. 2016

Téléchargez le compte rendu de la réunion du think tank Énergie pour l'Afrique

Quel raffinage et quels produits pour l'Afrique ?

Plus d'informations

Revue n°21
n°21 - 2017-06-05 16:25:33
du 5 juin 2017

Contact abonnement
Latifa Hanifi :  01 47 16 97 92

Anciens numéros

Vu sur le web

Renouvelable en Afrique : quelle stratégie adopter ?
 4 avr. 2017
Les énergies renouvelables représentent actuellement moins d'1% de l'énergie consommée sur le continent africain. Source : Les-smartgrids.fr
Les travaux du complexe Noor IV de Ouarzazate démarrent
 4 avr. 2017
La première pierre de la quatrième tranche du complexe solaire Noor IV de Ouarzazate a été posée samedi 1er avril. D’une capacité de 72 MW, Noor IV sera mise en service en 2018. Source : AfriqueInside.com
Oléoducs - Choisir les routes du pétrole africain?
 3 avr. 2017
Alors que l’Afrique exploite de plus en plus ses ressources pétrolières, le choix des modes de transport devient crucial. Source : AfriqueExpansion.com
Vinci Energies relie 4 pays d’Afrique de l’Ouest
 3 avr. 2017
Vinci Energies-Cegelec Maroc, spécialiste marocain du transport d’électricité, réalisera un projet d’interconnexion électrique, sur plus de 1.677 km. L'installation doit relier les quatre pays membres de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG) : Sénégal, Guinée Bissau, Gambie et Guinée Conakry. Source : Leconomiste.com
Maurice et La Réunion s’engagent en faveur des énergies renouvelables
 2 avr. 2017
Les acteurs mauriciens et français se sont engagés pour l’intégration renforcée des énergies renouvelables dans le réseau de Maurice. Source : Clicano.re

Partenaires

l'IAE créé en 2013 propose des stages de formation, conférences, études et des recherches en Afrique.