fr - en

Événements 2015


• Salon International de l'Énergie          et du Pétrole

  • Jeudi 21 & vendredi 22 mai 

  • Dakar - Sénégal

  • King Fahd Palace
    Route des Almadies - BP 8181
    Dakar - Sénégal
    Tél. : (221) 33 869 69 39

  • Programme

  • Formulaire d'inscription


• Sommet du Pétrole et du Gaz

  • Informations à venir


• 16 th International OIl Summit


• The 20 th International Gas                   and Electricity Summit


Conférence


• L’énergie électrique en Afrique :
investissements, régulation et privatisation

Une conférence proposée par l’Association des Economistes de l’Energie avec l'ADEA


Avec Jean‐Pierre Favennec,
Président de l’ADEA

Sidy Diop,
Vice‐Président Afrique de Microeconomix

Leila Hubeaut,
Associée, Afrique, énergie et infrastructures chez Herbert Smith

Mardi 12 mai 2015,
de 17 à 19 heures

à l'Ecole des Mines de Paris
60 boulevard Saint- Michel
75006 Paris

Contact inscription


Think Tank


Plus d'nformations


Revue # 19


205

• Contact abonnement                          Latifa Hanifi : 01 47 16 97 92 


 

L'édito


Sommet de l’Énergie à Dakar – 21 et 22 Mai 

Développer les transports - Électrifier l’Afrique

Le Salon International de l’Énergie et du Pétrole aura lieu à Dakar les 21 et 22 Mai. Il couvrira l’ensemble des enjeux de l’énergie, des transports – donc du pétrole – à l’électricité.

Depuis plusieurs années l’électrification de l’Afrique est à l’ordre du jour. La fameuse photo de notre globe prise par un satellite de nuit et qui montre que l’Afrique est très peu éclairée contrairement aux autres continents a fait le tour du monde. Plus de 620 millions d’habitants n’ont pas accès à l’électricité en Afrique subsaharienne pour une population totale de 940 millions d’habitants. 80 % de cette population dépourvue de lumière vit dans des zones rurales.

Électrifier l’Afrique : l’initiative SE4All (Sustainable Energy for All) des Nations Unies vise à apporter l’électricité à la majorité des Africains et à leur permettre également de disposer de combustibles de cuissons propres, en substitution au bois dont les méfaits (temps nécessaire à la collecte qui occupe plusieurs heures par jour une partie de la population féminine et qui empêche les filles d’aller à l’école, pollution générée par la combustion du bois qui provoque de très nombreuses maladies respiratoires ..) sont connues. Barak Obama a de son coté apporté plusieurs milliards de dollars pour accélérer cette électrification. Enfin, Jean-Louis Borloo, l’ancien ministre français fait la une des journaux avec son projet d’Agence Africaine de l’Electrification qui devrait permettre des progrès rapides.

L’ADEA se félicite de ces initiatives et a apporté son concours à Energies pour l’Afrique, la Fondation de Jean-Louis Borloo en réalisant une étude « Electrifier l’Afrique, les investissements », qui chiffre de manière détaillée les sommes requises Ce sont plus de 800 milliards de dollars qui sont nécessaires d’ici 2040 pour permettre de parvenir à un taux d’électrification de 70 à 80 %. Si en 2015 la population de l’Afrique du Nord et pour l’essentiel de la République d’Afrique du Sud a accès à l’électricité, en Afrique subsaharienne, nous venons de le rappeler, plus de la moitié de la population n’a pas accès à cette énergie. En 2040 la population devrait quasiment doubler et le nombre de personnes connectées augmenter d’un milliard environ, ce qui laissera néanmoins encore plus de 500 millions d’Africains sans lumière.

Pour électrifier l’Afrique, les apports de fonds, publics ou privés, ne sont pas la seule condition. L’organisation, les institutions, la formation surtout sont des facteurs clés. L’électrification des autres continents et de certains pays africains a été rapide. L’ensemble de l’Afrique subsaharienne peut connaitre des progrès rapides si les conditions de bonne gouvernance sont réunies.

Les transports, un autre secteur clé du développement

L’accès aux autres énergies sera également au cœur de nos discussions à Dakar. Outre l’électricité, l’Afrique a besoin de produits pétroliers pour le transport. Le développement du raffinage et de la distribution des produits pétroliers sera au cœur des débats. Nos raffineries sont souvent en difficulté. Il faut conforter ce secteur car les produits pétroliers sont indispensables aux transports, et des transports rapides et efficaces sont une condition du développement. Nous n’oublierons pas les enjeux du gaz naturel qui couvre près le la moitié des besoins en électricité en Afrique de l’Ouest. Nous n’oublierons pas non plus les énergies renouvelables : si le bois doit être largement remplacé, l’hydraulique, le solaire, l’éolien doivent se développer.

Rendez-vous au King Fahd le 21 Mai

Jean-Pierre Favennec
Président
Association pour
le Développement
de l'Énergie en Afrique

 

 

 


 

Documents et Analyses


L'Energie en Afrique à l'horizon 2050

Une étude conduite sous la direction de Jean-Pierre Favennec

Avec la collaboration de : Christèle Adedjoumon, Bernard Duhamel, Jacques Giri, Henri Gilles, Alain Tronche

Résumé : En comparaison à son poids démographique lAfrique consomme peu dénergie. En effet, en Afrique subsaharienne, la consommation par habitant et par an (hors Afrique du Sud) est de l'ordre de 100 kilos d'équivalent pétrole contre 8000 aux États-Unis et 4000 dans les pays OCDE. Cette situation est à la fois cause et conséquence du faible développement économique. Plus de 60 % de la population africaine vit avec moins de 2 dollars par jour et plus de 60 % de la population africaine n'a pas accès à l'énergie commerciale et doit se contenter de bois de feu. A terme, l'augmentation prévisible de la population et l'amélioration du niveau de vie entraineront des besoins accrus en énergie.

Pour télécharger le document, cliquer ici

 

 

 

 

Vu sur le web…


I.A.E - le site


Institut Africain de l' Energie :

l'IAE créé en 2013 propose des stages de formation, des conférences, des études et des recherches.

  1. l'ADEA
  2. Analyses
  3. Revue
  4. Partenaires
  5. Conférences
  6. Archives
  7. I.A.E.
  8. Think Tank
  9. Contact
  10. Plan du Site