fr en

A la une

L'éditorial de Jean-Pierre Favennec
 26 mai 2020

La situation du secteur énergétique

Mai 27 2020
Quoi de neuf dans le secteur de l’énergie ?

La crise du Coronavirus a conduit à une baisse drastique de la consommation d’énergie dans le monde, jamais vue en temps de paix. La baisse globale de la demande sur l’année 2020 sera de l’ordre de 5 à 10 %. Selon l’AIE, Agence Internationale cde l’Energie, la demande de pétrole devrait diminuer de 8 %, celle de charbon de 9% celle de gaz d’un pourcentage important impossible encore à chiffrer précisément. C’est la demande d’électricité qui diminuera le moins, car c’est un bien et un service qui est de plus en plus nécessaire. Il est d’ailleurs probable que la production d’énergies renouvelables va encore augmenter en 2020. Vous trouverez ci-joint une réflexion sur la consommation d’électricité.

Reviendra-t-on rapidement à une consommation « normale » ? Les avis divergent et beaucoup dépendra de l’évolution de la pandémie. Si cette pandémie s’essouffle on peut parier sur un retour aux consommations de 2019 dans le courant de 2020. Bien sûr la consommation d’énergie n’est pas une fin en soi et la diminution des consommations d’énergies fossiles ont des effets bénéfiques sur l’environnement. Mais il y a un lien très fort entre activité économique et consommation d’énergie et la situation idéale serait un retour de l’activité économique à son niveau d’avant la crise tout en développant les économies d’énergie. Rêvons un peu

Le marché pétrolier s’est redressé, aidé par la décision des pays producteurs de réduire massivement les extractions et par la situation économique désastreuse des producteurs de pétrole de schistes américains dont les coûts de production sont très élevés et qui n’ont d’autre solution que de fermer certains puits. Il est probable que les prix du brut resteront bas au moins jusqu’en fin d’année ce qui fait le bonheur des consommateurs mais … pas des producteurs. Certains projets de mise en exploitation seront sans doute retardés mais le monde a encore besoin des hydrocarbures pendant quelque décennies.

Ceci n’empêchera pas, je le répète, le développement des énergies renouvelables et la croissance du solaire et de l’éolien en Afrique restera soutenue.

Notre conférence : l’impact de la chute du prix du pétrole sur les économies africaines a été un grand succès

Plus de 100 personnes ont participé à cette video – conférence. Après le succès de la conférence sur l’impact des compagnies chinoises en Afrique qui a eu lieu le Lundi 13 Avril (La Newsletter qui résume les présentations et les débats de cette conférence vient d’être postée sur le site). Les présentations de Francis Perrin, de James McCullagh, de Djibril Kanoute, d’Idrissa Bodian et de Fary Ndao ont ensuite laissé place à un débat riche et animé. Vous trouverez les présentations sur le site.

Je vous rappelle que le prochain SIEPA qui devait avoir lieu les 16, 17 et 18 juin à Dakar est reporté, aux 17 et 18 Novembre si la situation sanitaire le permet. Nous envisageons pour cette année une formule un peu différente (tenue à Saint Louis en privilégiant les secteurs qui concernent plus particulièrement la région : développement des renouvelables, développement du gaz …)

Amitiés à tous et protégez vous

Jean-Pierre Favennec
Président
Association pour
le Développement
de l'Énergie en Afrique

Electricité
 24 mai 2020

Article publié par Atlantico

Etude

L'Énergie en Afrique à l'horizon 2050

Etude de l'ADEA réalisée avec le soutien de l'institut de la Francophonie pour le dévevoppement durable

Lire l'étude

Evènements

Conférence

Le prix du pétrole. Impact sur les économies africaines

Conférence du 19 Mai : l'impact de la baisse du prix du pétrole sur les économies africaines.

Un grand succès avec plus de 100 participants à cette video conference. Les présentations de Francis Perrin (les raisons de la chute du prix) de James McCullagh (l’impact de la baisse du prix du pétrole sur les consommations africaines) , de Djibril Kanoute (quelles conséquences pour les projets pétroliers et gaziers), de Idrissa Bodian et Fary Ndao (impact sur la situation pétrolière en Afrique de l'Ouest) ont été suivies d'un débat riche et animé.

Les présentations sont sur le site

Plus d'informations
Conférence

L'ADEA à l'agenda 2020

17-18 Novembre 2020, 18ème Salon International de l’Énergie et du Pétrole en Afrique

Voir le site SIEPA

Think-Tank
du 15 juin 2020

Téléchargez le compte rendu de la réunion du think tank Énergie pour l'Afrique

Le prix du pétrole et son impact sur les économies africaines

Plus d'informations

Revue n°-23
du 10 juin 2019
n°-23 - 2019-06-10 09:16:40

Contact abonnement
Latifa Hanifi :  01 47 16 97 92

Anciens numéros

Création de l'Ecole Supérieure du Pétrole et de l'Energie, Côte d'Ivoire

L’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) a décidé avec le concours du Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables (MPEER), du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS et avec le soutien des plus hautes autorités la création de L’Ecole Supérieure du Pétrole et de l’Energie qui sera installée à Yamoussoukro comme les autres Ecoles de l’Institut

En savoir plus

Vu sur le web

Un groupe germano-suisse lance un projet pharaonique d’énergie solaire en Algérie
 7 août 2020
L’Algérie a été définie «comme la plaque tournante du continent africain pour produire des composants et équipements locaux dans l’industrie solaire […] pour l’exportation vers les marchés africain et international» dont l’Europe, a déclaré à El Watan le PDG de Terra Sola, expliquant le projet de production de 4.000 MW d’énergie solaire. Source : Sputniknews.com
Sénégal : le gouvernement exonère de TVA sur les équipements d’énergies vertes
 5 août 2020
Le ministère sénégalais du Pétrole et des Énergies vient d’exonérer de TVA (taxe sur la valeur ajoutée) sur les équipements destinés à la production des énergies renouvelables telles que le solaire, l’éolien et le biogaz. La mesure du gouvernement vise à accélérer l’électrification des zones rurales au Sénégal. Source : Afrik21.africa
La Banque mondiale alloue 300 millions $ à la mise en place d’un marché électrique ouest-africain
 5 août 2020
La Banque mondiale a alloué 300 millions $ pour soutenir les réformes en vue de l’établissement d’un marché électrique régional en Afrique de l’Ouest. Les fonds alloués au West Africa Energy DPF permettront à plus de personnes de bénéficier d’une énergie fiable et moins coûteuse dans la région. Source : Agence Ecofin
Aliou Diallo : hydrogène naturel, la bonne inspiration
 5 août 2020
Il est loin le temps où le monde de l’énergie prenait l’entrepreneur malien pour un doux rêveur. Longtemps, en effet, l’hydrogène naturel est apparu comme une chimère, une source d’énergie inexploitable et seulement présente dans les sous-sols marins. Face au scepticisme ambiant, Aliou Diallo a malgré tout choisi de persévérer lorsque ses équipes ont détecté de l’hydrogène naturel dans une de ses concessions minières au début des années 2000. Source : LeJournalEconomique.com
Lesotho : les retombées de la 2e phase du projet d’eau des hauts plateaux attendue en 2026
 4 août 2020
Le gouvernement du Royaume du Lesotho a procédé récemment au lancement de la seconde phase du Projet d’eau des hauts plateaux du Lesotho (LHWP). Il s’agit d’un important projet qui bénéficiera aussi bien au petit royaume qu’à son grand voisin sud-africain. Source : Afrik21.africa

Partenaires

l'IAE créé en 2013 propose des stages de formation, conférences, études et des recherches en Afrique.